Avant de se lancer dans la création d’une entreprise, il est nécessaire de bâtir un business plan (ou plan d’affaires) solide pour s’assurer de la faisabilité de son projet.

Découvrez les étapes incontournables afin de réaliser au mieux votre business plan.

Comment réaliser un business plan avant de lancer son projet en Belgique ?

Pourquoi réaliser un business plan pour son entreprise ?

Le business plan répond à plusieurs objectifs :

●  La structuration d’un projet : la réalisation d’un business plan permet aux fondateurs d’avoir une réflexion approfondie sur leur activité

●  La viabilité d’un projet : le business plan permet de confronter les coûts impliqués par la réalisation du projet et les ressources dégagées afin de mesurer la rentabilité d’un projet et sa viabilité

●  La confiance : le business plan est indispensable pour gagner la confiance de partenaires, notamment en cas de recherche de financement, ou de levée de fonds

La réalisation d’un business plan passe par plusieurs étapes et implique la réunion d’éléments essentiels.

La description et l’analyse du projet

Il est important de décrire précisément le produit ou le service proposé, ce qui fait sa nouveauté, son caractère différenciant par rapport aux solutions existantes, la technologie qui sera utilisée ou encore le constat qui a été fait par les fondateurs pour adresser l’opportunité de marché.

La présentation de l’entreprise

L’entreprise et l’équipe qui porte le projet, ainsi que les études, compétences et l’expérience des fondateurs devront être présentés.

Une attention particulière sera portée à la complémentarité de l’équipe, dans les compétences et/ou dans la personnalité. Les rôles de chacun et l’apport au projet devront être clairement compris et cohérents.

L’étude de marché complète

Il est nécessaire de présenter le marché sur lequel l’entreprise opère, le ou les segments (niches) que l’entreprise veut adresser et conquérir à court et moyen terme ainsi que le potentiel global d’expansion du produit ou du service.

Il est important d’identifier l’offre déjà disponible et la cible au contact de clients potentiels, de dresser un portrait type des clients (personae) et réaliser une étude de la concurrence afin d’identifier les besoins qui ne sont pas suffisamment satisfaits.

Pour se positionner dans son environnement en exposant ses forces et faiblesses, les opportunités ainsi que les menaces, l’entreprise pourra réaliser une matrice SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats).

La stratégie commerciale à adopter

Il est important de décrire le modèle économique de la société (business model), c’est-à-dire d’expliquer comment la société gagne de l’argent.

Le cas échéant, il faudra fixer un prix de vente (pricing) et décrire comment ce dernier a été fixé, puis déterminer les sources de revenus et investissements prévisionnels ainsi que les objectifs commerciaux sur les trois premières années.

Etablir un plan financier

Cette partie est primordiale afin de convaincre les banques et les investisseurs de suivre le projet. Il s’agit d’un plan prévisionnel des besoins et des ressources de la société pour les deux premiers exercices sociaux.

Il est obligatoire pour procéder à la création de certaines sociétés (SA, SRL, SC). Le plan financier, réalisé préalablement à l’immatriculation, est déposé auprès d’un notaire et est conservé de manière confidentielle.

Toutefois, en cas de faillite de la société dans les trois premières années d’existence, le plan financier pourra être consulté afin d’examiner si la société était suffisamment capitalisée et s’est donné les moyens suffisants pour être viable, et ce afin de protéger les créanciers et partenaires de la société.

Définir la forme juridique de l’entreprise

Choisir la forme juridique la plus adaptée selon son projet et sa situation personnelle aura un impact sur les régimes fiscaux et sociaux.

Il est également important de définir avec soin l’adresse de son siège social, c’est-à-dire l’adresse fiscale et administrative officielle de l’entreprise.

Condition indispensable à l’immatriculation, la domiciliation de l’entreprise implique de nombreux enjeux juridiques mais également commerciaux : avoir un siège social dans un quartier d’affaires prestigieux permet de gagner en crédibilité, en légitimité et en prestige auprès des partenaires et clients.

La création d’entreprise implique une réflexion approfondie sur l’ensemble des aspects du projets, en particulier économiques et commerciaux.

Les sociétés de domiciliation commerciale comme SeDomicilier permettent de fixer le siège social de son entreprise à une adresse prestigieuse en Belgique et de déléguer les tâches chronophages à faible valeur ajoutée afin de se concentrer sur le développement de votre entreprise et la croissance de votre chiffre d’affaires.